Sekiro

Après avoir terminé Dark Souls 3 (plusieurs fois) et Bloodborne, je devais me lancer dans l’aventure Sekiro – Shadows die twice, le dernier jeu de From Software, et ce après avoir vu le trailer de leur prochain jeu, Elden Ring.

Pour Dark Souls 3 (fini à 100%) et Bloodborne, je m’étais donné à fond et j’avais pu donner quelques conseils et des guides. Malheureusement, en ce qui concerne Sekiro je n’ai pas voulu aller jusqu’à la fin. Je me suis arrêté au moment du jeu où il faut prendre une décision qui décide des 4 fins possibles du jeu. J’ai finalement préféré regarder les vidéos des prochains bosses et les quatre fins possibles.

Perte de temps et frustration

Pour Sekiro il faut être patient et je ne le suis pas du tout. Je n’ai plus vraiment de plaisir à jouer et passer beaucoup de temps, un temps que je devrais et aimerais consacrer à d’autres choses. Je pourrais le finir, je suis pratiquement à la fin, mais je n’en ai plus trop envie. Car pour obtenir toutes les fins et tous les trophées, il y a beaucoup de boulot et de temps à consacrer. Ce n’est pas la difficulté qui est frustrante (puisque nous sommes habitués avec Dark Souls) mais le temps consacré. Finalement le jeu finira par freiner ceux qui jouent par plaisir, pas par détermination et pour la recherche de la satisfaction. La preuve : ceux qui ont fini le jeu s’en vantent, insultent et moquent ceux qui critiquent le jeu mais avouent avoir souffert et avoir pris beaucoup plus de temps que prévu. Avec Sekiro on a clairement l’impression de perdre son temps, contrairement aux autres jeux. C’est comme si je vous demandais de faire un rapport important, vous allez passer des heures dessus pour qu’au final je le jette en disant, ouais vous pourriez faire mieux que cela en vous donnant une mini-augmentation alors que vous espériez une grosse promotion. Cependant ça reste un beau jeu et un bon jeu. Les gens qui donnent 0/20 ne sont pas très corrects.

J’ai préféré arrêter (et je reprendrai peut-être comme j’avais fait avec DS3) car le jeu est épuisant et répétitif. Après avoir joué pendant 65 heures, réparties sur 3 semaines, je me suis dit que je n’avais plus envie de continuer pour les raisons suivantes.

Afin de limiter les spoilers possibles, je mettrai des liens Youtube car pas d’informations dans l’url. Plus bas une partie avec plus d’informations et révélations sur le jeu. Je ne mettrai pas de galerie de photos non plus cette fois.

  • Spoilers : on ne peut pas deviner comment battre un boss ou ce qu’est l’un ou l’autre item. Du coup on fait des recherches et on regarde des vidéos qui vous guident pour un boss. Mais à cause de l’algorithme de Youtube, sur la droite Youtube vous suggère d’autres vidéos de Sekiro, qui vous révèlent la suite. Idem pour Google. Le fait d’avoir été spoilé m’a enlevé un peu l’envie de poursuivre. Quoique vous fassiez comme recherche vous serez spoilé.
  • Mort punitive : quand on meurt on perd la moitié de ce qu’on a accumulé. Dans Dark Souls 3 et Bloodborne il vous suffisait de revenir à l’endroit de la mort pour récupérer vos Âmes perdues. Hormis éventuel accident, vous pouviez les récupérer sans mal et pouviez continuer, en accumulant les gains.
  • Peu de récompenses : quand vous passez 5 jours sur un boss important et qu’il vous rapporte seulement 4000 XP c’est frustrant. Quand on sait qu’on peut obtenir 4000XP en farmant dans un certain endroit pendant environ 10 minutes mais surtout qu’il faut environ 20.000 XP pour pouvoir obtenir un point de compétence sachant qu’il en faut 5 pour débloquer une technique importante. C’est fatigant.
  • Farming : pour pouvoir progresser dans l’arbre de compétences et sachant que les bosses rapportent peu d’expérience, on est obligé de farmer. Deux bonnes heures à frapper les mêmes personnages, retourner s’asseoir et ainsi de suite. Fatigant.
  • Mort et Résurrection : il est possible de ressusciter 1x (parfois 2x) quand on meurt mais ressusciter n’est pas sans conséquence. Surtout lorsqu’à peine que vous avez ressuscité le boss est toujours à côté et vous assène un coup directement.
  • Maladie du dragon : dans le jeu, quand vous mourrez souvent, certains PNJ tombent malade, et s’ils ne sont pas soignés (avec un objet rare), ils peuvent mourir. Quand ils sont malades vous ne pouvez pas avancer dans leur quête. Avec Dark Souls 3, vous pouviez recommencer autant de fois que vous vouliez et vous ne perdiez pas ce que vous aviez ramassé. Du coup avec Sekiro, j’étais obligé de sauvegarder ma partie et la recharger une fois que je m’étais bien entraîné pour un boss pour ne pas accumuler un nombre élevé de « MORT ».
  • Boss repetita : certains bosses battus réapparaissent. From Software pratique le recyclage de boss comme dans Bloodborne.
  • Saloperie de H******* : le jeu est parsemé de mini-bosses. Les H******* sont une vraie saloperie, il y en a 5 au total. Ils sont facultatifs. Ils ont dégoûté la plupart des joueurs par leur caractère fastidieux plutôt que difficile.
  • Caméra : les problèmes de caméra il y en a très souvent, évitez de traîner près des « nuages » (portes) des arènes des bosses. La caméra va dans tout les sens, on est coincé dans le mur, etc. Le jeu est très difficile mais si en plus certains bugs techniques nous empêchent de pouvoir réaliser certaines actions, alors c’est frustrant.
  • Temps de chargement long après la mort
  • PNJ et quêtes : il y a peu de PNJ et je ne me suis pas vraiment attaché à eux.
  • Incompréhension de l’histoire : au moment où j’ai arrêté il se passe quelque chose dans la ville mais ce n’est pas expliqué ou raconté en détails. Une sorte de cinématique vidéo aurait été la bienvenue. On apprend vite fait ce qu’il se passe en interrogeant un PNJ qu’on croise mais moi c’est en lisant le guide. Globalement la quête principale est mystique et compliquée à comprendre.

Débuter et comprendre Sekiro

Comme entre Bloodborne et Dark Souls 3 il y a beaucoup de similitudes, mais Sekiro est très différent.

  • Checkpoint : Feu de camp dans Dark Souls, Lanterne dans Bloodborne. Dans Sekiro on se repose et voyage à des « statues d’idole du sculpteur« . C’est là aussi qu’on améliore ses attributs, acquiert des compétences, achète les emblèmes spirituels.
  • Ames/Echos de sang : quand vous tuez un ennemi dans Dark Souls, vous obteniez des Âmes. Dans Sekiro vous obtenez des Sen (en bas à droite de l’écran),de l’argent qui vous permet d’acheter les emblèmes spirituels, payer les améliorations et des items chez les marchands et de l’expérience (en haut à droite de l’écran). L’expérience accumulée elle permet de débloquer des points dans l’arbre des compétences.
  • Estus/Fiole de sang : en ce qui concerne la potion de vie, elle s’appelle Gourde. Pour l’améliorer, il faudra trouver des graines de gourde (fragment d’estus dans DS3)
  • Bouclier : pas de bouclier à la main gauche mais une prothèse à laquelle on pourra ajouter des objets différents qu’on trouvera dans le jeu, dont l’un ressemble à un bouclier pour se protéger.
  • Epee : pas d’épée courte, longue, d’espadon ou autre saignoir et arc à flèches à ramasser. Sekiro n’a qu’une seule épée (sabre) pour se battre.
  • Roulade : dans Sekiro on ne fait pas de roulades mais des esquives
  • Courir : contre certains bosses, la meilleure technique consiste à courir sans cesse autour du boss dans l’arène et profiter de la fin d’une attaque du boss pour lui donner un coup.
  • Parade : dans Dark Souls 3 j’étais très mauvais dans la parade (à ne pas confondre avec le blocage). Question de concentration et timing parfait pour réussir. Dans Sekiro vous avez intérêt à vous y mettre parce que sans la parade (deflect) vous n’y arriverez pas.
  • Vigueur : pas de vigueur, vous pouvez courir autant que vous voulez. A la place de la vigueur, on parle de « Posture« . Quand vous avez cassé la posture de l’ennemi vous pouvez l’achever. On casse la posture en déviant un maximum de ses attaques. Quand la vitalité est basse, la posture se rétablit beaucoup moins rapidement.
  • Deathblow : dans Dark Souls, il y a une barre de vie pour un boss et il faut la finir. Certains bosses ont une deuxième phase, voire une troisième phase où ils reçoivent une nouvelle barre de vie. Dans Sekiro, ils ont des deathblows (coup fatal) qu’on doit réaliser. Ils peuvent en avoir un, deux ou trois. Pour en enlever une, il faut soit remplir la posture ou enlever toute leur barre de vie.
  • Nager : il est possible de plonger (R2) mais vous ne pourrez le faire que très loin dans le jeu car il s’agit d’une technique à débloquer.
  • Saut/Chute : dans Dark Souls on pouvait faire un petit saut qui ne servait pas à grand chose. Ici on peut sauter sur la tête des adversaires pour les déstabiliser, faire des doubles sauts pour s’accrocher. Une différence positive par rapport à Dark Souls, quand on tombe dans le vide on ne meurt pas tout de suite. On revient au lieu de la chute avec moins de vitalité, il suffit de boire une potion et recommencer son saut.
  • Grappin : votre personnage dispose d’un grappin pour s’accrocher à certains endroits qui apparaissent avec un bouton vert.
  • Emblèmes spirituels : comme dans Bloodborne ce sont les « munitions » de votre arme spéciale. Vous ne pouvez en avoir que 15 malheureusement et certains appareils utilisent 1/2/3 emblèmes. On peut les acheter (à un moment dans le jeu, leur prix passera de 10 à 20, puis de 20 à 30). Comme j’en avais tout le temps 999 (le maximum) je m’en préoccupais pas. On en obtient en tuant certains ennemis aussi.
  • Collier de prière : on en reçoit en tuant certains bosses et on en trouve sur le chemin. Il en faut 4 pour améliorer sa vitalité.
  • Puissance d’attaque : certains bosses tués vous donnent une « Mémoire » (dans Dark Souls on parlait de l’Âme du Boss). Il faut la consommer pour améliorer sa puissance d’attaque.
  • Espionner : il est parfois possible d’écouter certaines conversations (« eavesdropping« ). Le plus souvent elles vous donneront des indices sur ce qui vous attend juste après. Cependant pour obtenir certaines fins, il faudra obligatoirement espionner certaines personnes pour avancer dans l’histoire.

CONSEILS

Guides

Pour ne rien oublier dans la progression, je me suis servi de la « Progress route » de FextraLife. C’est en anglais. Il y a aussi un excellent guide en français chez Millenium ou SuperSoluce.

Pour obtenir de l’aide sur comment combattre les bosses, je regardais les vidéos de « Sekiro Guru Tyrannicon » qui le fait avec un certain humour, « Mark I Eat Games« , « Cainfoe« , « Fuzzy Bearbarian« . Certains vont carrément vous donner un cours complet. Comme je l’ai dit plus haut, gros risque de spoiler à travers les suggestions Youtube sur la bande de droite ou les commentaires. Néanmoins, ces vidéos sont très instructives. Certains bosses peuvent être battus très facilement parfois.

Pour obtenir tous les trophées sur PS4, voici les explications de PSTHC ou Millenium ou WithMyPlayer.

Vous entendrez parler de « Bell », « Cloche » dans les guides et commentaires des joueurs. A un moment du jeu, il sera possible de sonner une énorme cloche. Elle vous permet de rendre le jeu plus difficile (voir Anneau de Calamité dans Dark Souls) mais les ennemis tués rapportent de meilleures récompenses. Attention, la quantité d’expérience sera la même ainsi que l’argent. Ce sont les objets qu’ils donnent qui sont meilleurs : par exemple au lieu de recevoir « éclat de porcelaine » et « poignée de cendres », vous aurez peut-être des « morceaux de fer ». Quand vous sonnez la cloche, attendez de recevoir la cloche du démon avant de voyager sinon ça ne marche pas. Quand vous avez fini votre farming (car c’est pour cela qu’on l’utilise bien évidemment), allez dans l’inventaire utiliser la « cloche du démon » pour mettre fin au fardeau (difficulté).

Sekiro™: Shadows Die Twice_20200529145610

Plus d’argent : si vous souhaitez gagner plus de sen, il y a une technique que vous pourrez débloquer mais l’augmentation est dérisoire je trouve. Il y a aussi des « Ballons de possession » mais je ne les utilisais pas car on en trouve peu et la différence est dérisoire.

Quand vous ne savez pas quoi faire de l’argent, pour le stocker allez chez des marchands acheter une bourse. Le nombre est limité malheureusement. Par exemple vous payez 550 sen pour une bourse de 500 sen (110-100 – 1100-1000) : le sac coûte 10%.

Vous rencontrerez deux vieilles dames qui, en échange d’un certain item, vous donneront un indice pour avancer dans le jeu. Interaction spéciale : lorsque vous utilisez certains objets (cloche du démon, ballon de possession) près d’elle, elles vous félicitent d’avoir prié et vous donnent un item différent (sucre, sucre puis confettis divins). Il est possible de le faire 3x seulement.

Sekiro™: Shadows Die Twice_20200607000418

Farming : pour pouvoir farmer avant l’endroit où j’ai arrêté voici les meilleurs spots que j’utilisais : Dojo, Forêt, Village

« Kanji rouge » : lorsqu’il apparaît, l’ennemi va faire une attaque dangereuse. Quand ce sont des ennemis avec une lance, il est possible de faire un Contre Mikiri. Le plus souvent vous devez faire votre action de défense au moment où le signe disparaît, pas avant sinon c’est trop tôt et ça ne marche pas. Sinon le plus souvent il faut sauter (pour éviter un balayage), esquiver ou courir.

Furtivité et Backstab : n’oubliez pas que vous êtes un shinobi. Il est possible de tuer plusieurs ennemis en marchant doucement accroupi derrière eux. Ne marchez sur rien, ne cassez rien car parfois l’ennemi se retourne. Il est possible de tuer en étant accroché à un rebord ou en sautant sur un ennemi depuis le haut. On trouve des sucres de Gachiin pour améliorer la furtivité (et une technique à débloquer). Il est même possible d’utiliser la furtivité avec certains bosses car contrairement à Dark Souls, il n’y a pas de nuage d’arène de boss. Un point positif aussi cet effet de surprise quand le boss arrive mais qui empêche malheureusement la possibilité de se préparer.

Dans le village Mibu, vous allez sûrement galérer à trouver un truc (impossible d’activer le bouton « Espionner »). Il faut en fait se coller à la porte et ne pas espionner le personnage devant la porte. Il faut donc nettoyer la zone pour pouvoir espionner. Pas de trophée lié au nombre d’espionnages réussis.

Gardez les mini-bosses H******* pour la fin : quand vous aurez certains items qui vous rendront la tâche plus facile. Les Confettis Divins et poudres de témérité sont rares au début MAIS un outil de prothèse s’avère très utile contre eux et un objet remplacera aussi les poudres de témérité. Difficiles à battre car il faut penser à 3 choses en les combattant. Ces mini-bosses font des dégâts de terreur (en plus de la vitalité). Il faut donc prendre une certaine potion pour se soigner de la terreur, et sa gourde pour la vitalité. Ils ont une grab attaque qui vous retire toute votre vie si vous n’êtes pas attentif. Et comme si cela ne suffisait pas, il faut enduire son sabre d’un certain produit pour pouvoir faire des dégâts. Ces bosses requièrent énormément de patience.

Quêtes de PNJ

KOTARO : positif (donnez lui la « fleur » blanche), négatif (donnez lui la « fleur » rouge et blanche)

JINZAEMON KUMANO : positif (ne lui dites pas d’aller au Donjon et la fin de sa quête est au village de Mibu, plus précisément au moulin à eau avant un boss), négatif (dites lui d’aller voir ce qu’il y a au donjon abandonné)

ANAYAMA le Colporteur : il s’agit d’un vendeur. Il vous demandera de lui envoyer quelqu’un de costaud pour l’aider (soit KOTARO, soit JINZA). Si vous lui envoyez quelqu’un il aura dans son stock (cire grasse, magnetite et poudre à canon jaune). Ce sont des items que l’on peut farmer assez facilement donc quête pas utile car cela implique quête négative pour celui que vous allez envoyer.

DOJUN : Globalement il s’agit d’une quête négative qui ne vous rapportera que des items peu utiles : de la graisse (que vous trouverez partout) et masse rouge dont vous n’aurez jamais besoin. Comme Anayama il veut que vous lui envoyiez soit Kotaro soit Jinza.

NOGAMI GENSAI : Aide pour le combat contre un boss. Qu’il survive ou non ne change rien à la suite du jeu. Avec moi il est mort pendant le combat, dignement. Cependant la plupart des joueurs font le nécessaire pour le garder en vie.

FUJIOKA : un marchand à libérer quand vous arrivez au château d’Ashina, avant ce mini-boss

FURET Chapeau Noir : un marchand à libérer qu’on rencontre près de l’idole Autel du grand Tombeau au Chateau Ashina. Il vend une technique qui vous aidera un peu contre ce mini-boss mais aussi un objet pour votre prothèse.

MARCHANDS et leur stock : l’un des marchands (pilleurs) vous donnera un objet en plus pour un personnage en particulier.

TENGU d’Ashina : il vous donnera un arbre avec des techniques à débloquer. Pour la première fois il faudra faire une petite mission très facile. Pour la deuxième, il faudra avoir débloqué la dernière compétence de l’arbre pour qu’il vous donne le deuxième arbre. On le rencontre après le combat avec ce boss, en montant les escaliers derrière vous.

HANBEI : quand vous recevrez un objet le concernant indirectement, sa quête commence. Elle est courte. Il vous donnera un objet que vous n’utiliserez jamais certainement.

Autour du jeu (spoilers ahead)

Quand vous aurez fini le jeu, je vous invite à regarder :

la parodie de Matthew Shezmen

Critique de Sheshounet

Critique de Savun

Critique de Iconoclaste

Critique IGN

PresseCitron : On a joué à… Sekiro : Shadows Die Twice…et on a souffert (beaucoup…)

Le Monde Jeux vidéo : « Sekiro », le plaisir dans la souffrance

Sekiro : Shadow Dies Twice sacré meilleur jeu de l’année : l’exigence a gagné

I Quit Sekiro

Et enfin pour finir, la phrase la plus drôle du jeu :

How many times have you died and come back to life for my sake ? Two or Three times ?
Combien de fois es-tu mort et revenu à la vie pour me sauver ? Deux ou trois fois ?

8go9ib1ixy251

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :